AUTHIOU
34hab.-alt.320m - surface 730 ha.
ETYMOLOGIE - Altus occulus, soit haute clairière ou clairière située sur la hauteur. La commune comporte deux agglomérations, Authiou et Soffin, peu éloignées l'une de l'autre, les seigneurs étaient d'Authiou et Soffin.

HISTOIRE : A l'écart des routes principales les Authiounois vivent dans ce très joli village résidentiel qui domine un panorama exceptionnel sur les monts du Morvan. Il est vrai que dès le moyen âge, sous Charlemagne, les moines remarquèrent cette colline pour y installer le premier centre de défrichement, et un monastère situé sur le parcours des fondations de Cîteaux et de Cluny. Ce fut une halte pour les pèlerins de St Jacques de Compostelle (de Saint Révérien à la Charité). Il ne reste de cette présence que le lieu-dit "Champ des moines", et surtout l'église du XIIème siècle.


Lavoir à Soffin

A VOIR - Dans Authiou même : maisons rurales anciennes - Eglise romane XIIème dédiée à Saint Sulpice. La dalle de la source sacrée du XIIème, les fonds baptismaux. Un très ancien banc d'église conservé grâce à la qualité de son bois. La dalle des morts (devant le porche de l'église) - L'ancien cimetière, près de l'église dont il ne reste plus que sa croix de pierre - Les vestiges d'anciens fours à pain du monastère, contre le mur du cimetière - Le puits communal (XIXe) remarquable avec son toit en pierre, en face de l'église et, à Soffin : deux lavoirs dont un lavoir à ciel ouvert, et en face, le lavoir du Crot-Rond XVIIIème siècle (notre photographie), unique dans le canton, il utilise la même source. C'est un lavoir réservé au rouissage du chanvre. C'est une grande cuvette pavée, de forme circulaire, tout à fait étonnante et que nous n'avons pas coutume de rencontrer au cours de nos promenades. Authiou "village fleuri," a obtenu sa première fleur en 1999. Cette petite commune a su la conserver en 2000. Gageons que vous la trouverez aussi belle en 2001.

   

Retour à la carte du canton.