BUSSY LA PESLE 

31 habitants - alt. 440m - surface 515 ha.

ETYMOLOGIE - Bussiacus, nom d'un colon romain, la Pesle est un ancien mot signifiant pâturages.

HISTORIQUE - A la suite d'une villa de colon latin, une paroisse fut fondée au VII°siècle et fut remise à l'Abbaye Saint Martin de Nevers qui lui conféra une activité essentiellement agricole. Elle fut d'ailleurs unie en 1120 à la paroisse de Brinon toute proche qui venait d'être fondée. Cette situation a refusé à Bussy toute expansion autre que l'élevage et l'agriculture. Si l'on a construit quelques maisons, la majorité des résidences actuelles sont issues d'anciens bâtiments de fermes. Un ruisseau simplement dénommé "ruisseau de Bussy" passe non loin de l'église et alimente un lavoir, situé en contre-bas de la route qui traverse le village en direction de Prémery. Un hameau, Thory, situé entre Bussy et Champallement, lui est rattaché.

photo à venir

A VOIR : L'EGLISE SAINT GERMAIN - (on ne visite pas) L'église est toute petite, de plan très simple, elle n'a bénéficié d'aucune recherche architecturale particulière. Elle conserve des culs de lampe romains qui font penser qu'elle fut certainement plusieurs fois reconstruite et transformée. On remarque une fenêtre gothique dans le mur arrière de son abside qui rappelle celui d'une grange. LE LAVOIR COMMUNAL - (XIXème) - Situé au plus bas du village sur le ruisseau, c'est un lavoir couvert qui possède des bancs de pierre sur lesquels les femmes rangeaient leurs boites et leurs battoirs. A l'extérieur, une auge lui est accolée. LE CALVAIRE - Au carrefour de la route qui traverse Bussy et de la route qui conduit à l'église, la croix fut érigée à la fin du XIXèmesiècle. En principe les croix en bois sont moins grandes et non munies de christ. Celle-ci qui en est ornée prend donc le nom de calvaire. On ne trouve pas trace de croix à cet endroit au début du XIXème°siècle.

 

  Retour à la carte du canton.