CHAMPALLEMENT

28 habitants - alt 280m - surface 807 ha -

ETYMOLOGIE - Campus alemanorum, Campus allemandus dans les chartes du moyen-âge, soit Camp des Allamans.

HISTORIQUE - Le site fut occupé depuis l'antiquité (vestiges d'un camp romain) à proximité de la ville gauloise de Compierre. Il est certain que la configuration du terrain est propice à l'établissement de constructions défensives. Et sur cet éperon qui regarde à l'est vers le monts du Morvan, un fort, par la suite fut construit par la puissante famille de Champallement, et face à une autre forteresses, celle de Montenoison qui dominait par sa puissance toute la région. Les habitants se groupèrent autour du château fort. La paroisse par la suite est mentionnée comme telle au IXème siècle, époque de la construction de la première église. Au pied de la colline, la rivière de Jarnosse coule vers le Beuvron. elle était occupée par plusieurs moulins aujourd'hui disparus.

 

 

photo

A VOIR : dans Champallement : LE CHATEAU (on ne visite pas) XIème-XIVème siècles remanié au XIXème siècle. Situé sur la place du village, il est construit sur l'éperon qui regarde la route de Brinon, d'où on peut avoir une vue d'ensemble. Et également on peut de la route de Champallement à neuilly constater qu'il conserve son aspect massif, les murs de soubassement rappelant les origines défensives de sa construction. La famille de Champallement a donné plusieurs évêques à Auxerre et à Nevers. Les premières transformations furent faites au XIVème et XVèle siècles par les seigneurs de Lespinasse. Par la suite tous les biens du fief entrent dans la maison de Mortemart jusqu'au milieu du XIXème siècle. Le donjon fut fortement arasé, muni d'un toit, percé de fenêtres. VIEUX TILLEUL (1733) - place du village, devant la mairie, planté par maître Révérien Givry, bourgeois habitant en cette paroisse. EGLISE Saint Eustache - l'église du XIème siècle fut reconstruite au XVIème siècle. Elle fut pillée pendant la révolution et servit de grange pendant plusieurs années. La famille de Mortemart contribua à sa restauration au milieu du XIXème siècle.  

à Champagne - Emplacement d'un camp romain (MH)

 route de Saint Révérien : site de COMPIERRE (CL MH) - Site acquis par l'Etat en 1979. Ville gallo-romaine découverte en 1828. Incendiée par les troupes romaines au IVème siècle, elle est aussitôt désertée pendant des siècles, et recouverte par la forêt. Entrée libre sur le site. Le plan et toutes les indications sont affichés sur place, et permettent de trouver le Forum, l'emplacement du Fanum (temple), les maisons des artisans, le site du Théâtre, etc... La route Eduenne qui en part, rejoint Saint Révérien (promenade à pied). Les objets découverts dans les fouilles sont visibles au musée archéologique de la porte du Croux à Nevers et au Musée de Clamecy.

Retour à la carte du canton.