DOMPIERRE SUR HERY

 66 habitants - altitude 285m - surface 622 ha -

ETYMOLOGIE - Dompna petra (dom: seigneur, petra: pierre) 

HISTORIQUE - Eumène, évêque de Nevers, demanda auroi Charles le Gros de créer cette paroisse au IXème siècle, la cure étant remise au prieur de Saint-Révérien. Ainsi naquit Dompna Petra, le patron de la paroisse étant Saint Pierre. Une premièreéglise fut construite par les moines. Elle fut remplacéeau XVIème siècle par celle actuelle, construite dans le style gothique. Elle est encore, selon la tradition, entourée de son cimetière. Jusqu'à la révolution, le village resta fief des prieursde Saint-Révérien. Il reste de cette époque un corps de ferme, un colombier, une grange des dîmes dont on ne remarque que le portail d'entrée. De ce village à flanc de coteau, situé sur l'ancien circuit des flotteurs de bois (sur le Corneau), le point de vue découvre 23 clochers. Le village a perdu ses carrières réputées de pierre blanche exploitées jusqu'au tout début du XXème siècles Deux hameaux font partie de sa commune, Reugny et Chanteloup. On a cependant rattaché à la commune de Guipy le château des seigneurs de Chanteloup, dont la chapelle seigneuriale et la pierre tombale se trouvent dans l'église de Dompierre.

DOMAINE DE REUGNY - Ce domaine à toujours été important, il conserve quelques bâtiments et son pigeonnier de l'époque pré-révolutionnaire. Dès 1801, Mr Hervieu qui en fut le propriétaire, fut le premier à cultiver en grand les prairiesartificielles, à l'encontre du principe de la jachère. Il enseigna ce mode de culture aux agriculteurs, et aida ainsi au développement au XIXème siècle, de l'élevage. On lui doit le perfectionnement de divers instruments aratoires. Son fils obtint plusieurs prix au milieu du XIXème siècle ,entre autres pour son système d'assolement et la diversitéde son élevage.

photo

 

A VOIR : L'EGLISE (XVIème siècle) IMH (on ne visite pas) - Construite en gothique tardif encore en usage dans le Nivernais au XVIème siècle. Le plan est celui d'une croix latine, nef et deux travées, avec entrelacs savants et clefs de voûte. Cette église est une des rares du cantonà avoir toutes ses fenêtres ogivales garnies de vitraux (XIXème siècle).Le clocher porche fut restauré en 1853. Il est surmonté d'une flèche et de quatre clochetons. la tour est carrée à baies ogivales. Elle abrite une cloche du XVIIème siècle (Cl MH) offerte parle seigneur de Chanteloup. Le porche à décor végétal sculpté avec son petit oculus quadrilobé est voûté avec arc surbaissé surmonté d'une petite croix naïve. Face au portail, est érigée une croix de cimetière.Traditionnelle, elle fut reprise comme croix de mission en 1896. A voir également la grande croix de pierre au carrefour à l'entrée du village. COLOMBIER - Implanté comme il se doit par le prieuré de Saint-Révérien, avant le XVIIème siècle, il marque le privilège de Seigneurie. Il faisait partie des bâtiments de ferme. Ce colombier possédait deux pièces rondes l'une au dessus de l'autre (on aperçoit l'écoulement de la pierre d'évier). L'accès aux étages se faisait par un escalier extérieur en bois. LAVOIRS - Au centre du village, un lavoir clos restauré (XIXème siècle)- Lavoir dit de "la fontaine carrée", à l'entrée d'un petit chemin de terre. Il est ancien et se distingue du lavoir couvert qui l'a détrôné. Il est resté tel qu'il fut utilisé, c'est à dire sans toit ni murs. Il est alimenté par une source captée qui ne tarit jamais, et qui est protégée par une construction massive en pierre. 

PROMENADES : maisons anciennes autour de l'église ; Hameau de Chanteloup (croix de carrefour) . Domaine de Reugny, vue générale

Retour à la carte du canton.