MORACHES

97hab - alt250m - 1450Ha - Les Maurachiens - Cours d'eau : le Corneau (ou cornot)

ETYMOLOGIE - Moresca, nom d'homme de guerre germanique (MORO - suffixe germain ISK) HISTOIRE : La commune et ses villages, Mouchy, Hautecour, Chazy, Mavé, Coux, Agriez, ont une histoire chargée d'événements et de destructions. La paroisse fondée au XIIèle siècle fut remise à l'abbaye Saint-Martin de Nevers afin d'être desservie par quelque uns de ses religieux installés à Moraches dans un prieuré-cure. Les Huguenots saccagèrent l'église en 1541.Un premier château construit par les de Nourry fut démoli au début du XVIème siècle. Le très beau château de Chazy, construit par la suite et qui avait vu se succéder plusieurs familles illustres, fut détruit volontairement à la fin du XIXème siècle par ses propriétaires. Mais auparavant l'un d'eux, décédé en 1827, Hubert du Quesnay, avait légué ses biens à la commune et l'avait dotée d'une fondation charitable qui est toujours en vigueur.

photo

A VOIR : EGLISE (IMH XVIème, restaurée XIXème siècle) - on ne visite pas - Construite au XVIème siècle sur une ancienne chapelle détruite, l'église est simple mais admirable. Après le passage des huguenots, qui la saccagèrent et incendièrent le clocher, les statues, ornements et sculptures ne furent pas restaurés. Il faudra attendre le XVIIIème siècle pour avoir un très bel autel un marbre. Au XIXème siècle on entreprend les grandes restaurations, mais un ouragan détruit de nouveau clocher et toiture. De cette époque les contreforts sont en pierre de Ménée et de Dompierre enduites d'huile chaude. Le clocher fait 33m de haut et est surmonté d'une croix de 2,28m faite par le maréchal-ferrand de Moraches. ANCIEN PRIEURE-CURE (XVIIIème siècle) - Derrière l'église. Construit en 1770 à la place de celui ou ceux qui étaient occupés depuis la fondation de la paroisse, vendu comme bien national en l'an 4, il ne retrouve pas après la révolution sa fonction première. LE CHATEAU D'AGRIEZ (anciennement Agriee - XVII7ME SI7CLE) - L'architecture du XVIIème siècle est ici adaptée aux constructions massives nivernaises : toits pentus, enduits ocrés, pierres de Dompierre de la carrière voisine. La famille du Quesnay quitte ce château lorsqu'elle achète le château de Chazy aux Praslin au XVIIIème siècle, mais en garde la propriété. Il fait partie en 1826 des biens d'Hubert du Quesnay donnés à la commune, à la condition qu'il y soit installé un couvent-pensionnat. L'école ne sera fermée qu'en 1903. Les religieuses resteront comme soeurs hospitalières jusqu'en 1922. Le château fermé est alors vendu par la commune. PROMENADES : CROIX DE CARREFOUR ET dans les différents villages. PUITS COMMUNAUX dont à Mavé un puits monumental de 3m de diamètre, avec auge accolée pour faire boire les troupeaux. ANCIENNES MAISONS ET CORPS DE FERME
/FONT>

Retour à la carte du canton.