TACONNAY

81 habitants - alt260m - surface 773 ha.

ETYMOLOGIE - Taxon Aria origine gauloise, le repaire du blaireau.

HISTOIRE : Construit le long du Beuvron, à peu de distance du chef-lieu de canton, Taconnay n'a donné son nom à la commune qu'en 1929, commune qui auparavant s'appelait (Nova-villa), lieu-dit où était construite l'église de la paroisse. Cette église endommagée à la révolution fut détruite et remplacée par une église neuve à la fin du XIXème siècle à Taconnay même. A Neuville il reste le cimetière et le monument aux morts. le village voyait passer les bûches dans le Beuvron, en direction des flotteurs de Clamecy, et ses activités étaient non seulement agricoles mais artisanales (il y avait plusieurs moulins). Actuellement c'est une commune vouée à la polyculture et l'élevage.

photo à ve nir 

A VOIR : LA VALLEE DU BEUVRON 

A VOIR à Neuville : - Une ANCIENNE CROIX (vers XVIème, XVIIème siècle, croix de carrefour anciennement située face à l'église maintenant détruite) elle porte des traces de mutilations faites lors de la révolution. 
A voir entre Neuville et Taconnay -
CROIX DE MISSION en fonte, ornée de personnages.
A voir dans Taconnay :
Une CROIX DE CARREFOUR en pierre .
A voir encore :
le MOULIN DE BOUTEFEUILLE - Route de Clamecy; il est le seul moulin visible, même s'il a perdu roue et meules, alors que les autres ont été détruits ou transformés. Entouré de ses granges, il est reconnaissable à son architecture particulière : plan carré, toit haut à quatre pentes, petites ouvertures. LAVOIRS. L'EGLISE SAINT-FIACRE de Taconnay, 1885 - (on ne visite pas) un escalier extérieur accède au clocher porche qui abrite la cloche (1599) de l'ancienne église de Neuville. Il est surmonté de la croix sauvée pendant la révolution par les femmes du village.

Retour à la carte du canton.